racine de ixe

  1. 240 p. - 18.00 €
    Mars 2011
    Ce recueil de textes retrace le parcours intellectuel et politique d'une scientifique engagée dans le mouvement des femmes.
  2. 244 p. - 18.00 €
    Novembre 2011
    "LE FÉMINISME EST UNE THÉORIE EXTRÉMISTE QUI CONSISTE À CONSIDÉRER LES FEMMES COMME DES ÊTRES HUMAINS"
  3. sous la direction de : Françoise Picq, Martine Storti
    256 p. - 21.00 €
    Février 2012
    Tandis que se dessine une nouvelle visibilité des féministes, cet ouvrage répond à la nécessité des temps présents: considérer l’émancipation des femmes comme un enjeu principal, un enjeu de civilisation, bref la placer au rang du politique.
  4. 192 p. - 18.00 €
    Décembre

    2012
    Antimilitariste engagée, Andrée Michel travaille depuis les années 1980 sur la "culture de guerre" promue par l'industrie de l'armement, qu'elle qualifie de "formation sociale aggravée du patriarcat".
  5. 272 p. - 20.00 €
    Décembre

    2013
    « L’anatomie est politique », insiste NCM à la fin de son introduction, ponctuant ainsi une interrogation sur la valeur heuristique respective du concept de « genre » et du concept de « sexe social », qu’elle a elle-même forgé au début des années 1970.
  6. 176 p. - 16.00 €
    Mars 2014
    Poils postiches au menton, depuis 2005 les activistes de La Barbe! s’ingénient à ridiculiser, en le rendant visible, un pouvoir masculin d’une aveuglante évidence. Illustré de photos et de dessins, riche en faits et en chiffres, le livre restitue le style ironique et décalé de leurs interventions dans les lieux feutrés où les hommes règnent sans partage.
  7. 224 p. - 19.00 €
    Mai 2014
    Au fil de ses entretiens avec Irène Kaufer, Françoise Collin retrace un parcours où se croisent la pensée et l'agir, le privé et le politique, le personnel et le collectif.
  8. 192 p. - 18.00 €
    Septembre 2014
    Inventer une langue délivrée de IL et ELLE, des catégories masculin/féminin et des pièges séduisants du neutre, une langue accueillante aux exilées de l'universel abstrait, tel est le projet de ce Requiem mis en musique par Katy Barasc et Michèle Causse.
  9. 192 p. - 18.00 €
    Janvier 2016
    "Le féminisme n'est pas une idée, c'est une force."
  10. 264 p. - 20.00 €
    Février 2016
    Le point zéro à partir duquel la révolution se propage est celui où de nouveaux rapports sociaux s’imaginent et se créent, déclenchant une onde qui gagne de proche en proche et renverse les structures de la domination. Ce point zéro, soutient Silvia Federici, est localisé dans la sphère privée, site de la reproduction sociale – celle de la main-d’œuvre et de sa force de travail.
  11. 240 p. - 18.00 €
    Mai 2016
    «Femme nous sommes, ce n'est pas un qualificatif parmi d'autres, c'est notre définition sociale. Folles qui croyons que ce n'est qu'un trait physique, une “différence” – et qu'à partir de ce “donné” de multiples possibilités nous seraient ouvertes. Or ce n'est pas un donné, c'est un fabriqué auquel on nous signifie sans cesse de nous tenir. Ce n'est pas le début d'un processus (un “départ”, comme nous le croyons), c'en est la fin, c'est une clôture.»

x x - y - z

  1. 192 p. - 18.00 €
    Juin 2012
    Outil de vérification du sexe (anatomique, chromosomique, hormonal) des sportives, le test de féminité est un instrument de contrôle et d’exclusion. Instauré dans la 2e moitié du xxe siècle, il qualifie les «vraies femmes» au détriment des autres: celles dont les performances et les qualités physiques s’éloignent de l’idéal normatif de la féminité et menacent, de ce fait, la stricte partition des individus en deux catégories de sexe seulement. Anaïs Bohuon est maître de conférences en STAPS (Sciences et Techniques des activités physiques et sportives), à l’Université de Paris Sud 11. Le sport a toujours tenu une grande place dans sa vie, d’abord à travers la pratique de l’athlétisme, puis à travers ses études, la recherche et l’enseignement. Elle travaille sur le sport, le corps, et le genre, en particulier sur les discours médicaux relatifs au sport féminin et sur la production des normes corporelles sportives féminines.
  2. 192 p. - 17.00 €
    Mars 2013
    Rien n'est éternel – pas même les dieux, les grands mythes ou la gloire. Pas même la "civilisation patriarcale", trop longtemps confondue avec l'ordre du monde. Voilà près de quatre mille ans que les « grands textes fondateurs », les épopées et le tout-venant des chefs-d’œuvre célèbrent la figure du héros en remettant sur le métier le vieux scénario à la gloire d’Un Seul – de sa lignée, de sa vaillance et de sa force. Mais le souffle épique se fait court et cela s’entend dans la langue, qui désormais s’insurge contre la fausse neutralité d’un masculin arrogant. La patriarquie a beau contre-attaquer, plus elle résiste, plus son manteau craque aux coutures. Comme le tee-shirt de Spiderman ! jubile Geneviève Pruvost dans son avant-propos. "Revue queer de la littérature", cet essai d'Anne Larue ouvre, dans la langue et dans le réel des lignes de fuite, des tangentes à prendre au plus vite et gaiement pour sortir du vieux système des dominations. Qu'il s'effondre sur lui-même et devienne Atlantide!
  3. 128 p. - 14.00 €
    Mars 2014
    "Nous sommes les héritières et les héritiers d'un long effort pour masculiniser notre langue", écrit Éliane Viennot qui retrace ici la guerre linguistique déclarée au XVIIe siècle par les tenants de la plus grande noblesse du sexe masculin.
  4. 160 p. - 15.00 €
    Mai 2016
    «Les femmes noires sont des “choses”, des “faitouts” plus encore que des bonnes à tout faire, des objets qui s’achètent et se vendent en raison de leur statut d’es­cla­ves. Mais parce qu’elles sont femmes, en sus d’être esclaves elles sont aussi objets sexuels, nourrices, punching-balls de leurs chères ­maîtresses.»
  5. sous la direction de : Eliane Viennot
    224 p. - 17.00 €
    Juin 2016
    Créée en 1635 pour "donner des règles sûres" à la langue française, l'Académie s'est surtout employée à la masculiniser. Championne toutes catégories du "genre le plus noble", elle conféré au masculin la valeur du neutre et décrété qu'il devait "l'emporter sur le féminin". La très misogyne institution est pourtant en passe de perdre sa guerre contre la "féminisation". La logique et l'usage rechignent en effet à suivre ses avis et à nous faire dire, comme elle le voudrait, "le ministre est enceinte", "le chancelier allemand portait un tailleur rose".

ixe' prime

  1. 160 p. - 20.00 €
    Mars 2011
    Une quête en forme de polar, accompagnée de photographies qui ouvrent des lignes de fuite, captent des détails, fixent des gros plans.
  2. 128 p. - 16.00 €
    Juin 2012
    Poète, Emmanuèle Jawad creuse la langue jusqu'à obtenir une prose trouée, lacunaire, allégée des vides du discours. Touchés par ce travail de fragmentation, les mots éclatent de polysémie, ils s'entrechoquent et se frottent les uns aux autres dans un crépitement de significations. L'histoire qu'ils délivrent a trait à l'emprise du genre, aux stratagèmes à déployer pour s'en déprendre. Elle s'illustre de faits aléatoires et têtus, aux effets durables.
  3. 136 p. - 15.00 €
    Décembre

    2012
    La femme au centre de ce récit dit "elle" ou dit "je" pour raconter la distance prise avec une réalité désormais ancienne à laquelle ses souvenirs la rappellent violemment. Elle a été une femme battue, elle ne supporte pas la charge de passivité et de mépris dont ces mots sont porteurs, mais comment s'en sortir? Au fait, ça veut dire quoi, s'en sortir?
  4. 176 p. - 17.00 €
    Juin 2015
    Conte philosophique contemporain, Sexus nullus, ou l'égalité décrit l'irrésistible ascension d'Ulysse Riveneuve, doux rêveur propulsé à la tête de l'Etat sur un unique engagement : ne plus inscrire le sexe des nouveau-nés sur les actes de naissance, et par voie de conséquence cesser aussi de le mentionner sur les papiers d’identité.

fonctions dérivées

  1. 128 p. - 14.00 €
    Janvier 2012
    "C'est aux femmes de ma famille, tout particulièrement à ma mère, que j'ai voulu ici rendre justice. Ce texte tente de retracer leur parcours courageux – et, j'ose le mot, leurs exploits au fil des années de guerre, ainsi que leur influence sur mon propre destin", écrit Françoise Basch en conclusion de ce récit personnel et lucide.
  2. 200 p. - 16.00 €
    Mai 2012
    A comme Autobiographie et comme Abécédaire: vingt-six récits dont l'ordre alphabétique bouscule la chronologie. De A à Z, des fragments de vie dans le désordre…
  3. 112 p. - 14.00 €
    Octobre 2014
    Des mots sont apparus dans nos vies, au début de l’hiver 2012. Des mots cinglants, nous stigmatisant, nous montrant du doigt, jugeant notre vie intime, notre légitimité à nous unir, à élever des enfants. Des projections d’un intime majoritaire encapsulées dans un discours pseudo-savant, déniant tout sens aux intimes qui ne lui ressemblent pas, convictions intimes se prenant pour vérité. Nous, au début, c’était ma compagne, son fils de 8 ans et moi. Puis ce nous s’est élargi sous la violence des coups portés. Ces mots ont été prononcés lors de débats, dans les médias, lors de manifestations de rue, de repas familiaux, de soirées amicales. Ces mots sont venus imprégner nos vies, nos peaux, nos regards, nos vêtements, comme une odeur tenace, persistante. Ils surgissaient dès le matin, aperçus dans un journal, hurlés dans la rue, répétés en boucle sur les radios, et nous laissaient écoeurées le soir, et infiniment tristes. Une partie de la loi a été votée et le calme espéré n’a été que de courte durée. En tatouant ces mots sur nos corps, notre vie quotidienne, je veux montrer à quel point nous avons été changés, durablement, par la violence, le conservatisme et l’ignorance.
  4. 256 p. - 19.00 €
    Octobre 2015
    Bienvenue en Oregon, à la découverte de la communauté des Women's Lands née ici dans les années 70 et qui pendant quarante ans n'a cessé de se développer, de prospérer.
  5. 176 p. - 16.00 €
    Octobre 2010
    Depuis les années 70, l’histoire de Marie s’est mêlée à l’histoire de chacune des sept amies qui signent ce livre. Toutes nous nous sommes engagées dans le même mouvement de lutte de femmes et c’est là que nous avons rencontré Marie. Son histoire, extraordinaire à plus d’un titre, l’est aussi de ce que nous y avons vécu ensemble.
  6. 288 p. - 20.00 €
    Novembre 2015
    «Les jours où je n'écris pas, où je n'essaye même pas, je me sens inutile sur terre» (25 mars 1986).

la petite ixe

  1. 64 p. - 5.00 €
    Mars 2012
    D'origine turque, l'écrivaine et sociologue P. Selek a dû fuir son pays après que la cour de cassation de son pays a pour la quatrième fois fait appel de l'acquittement prononcé par le tribunal et réclame contre elle une peine de prison à vie. Aujourd'hui réfugiée en France, elle dit dans ce bref récit la souffrance et l'espoir qui s'attachent à l'exil, et la nécessité vitale de l'exercice de la liberté.
  2. sous la direction de : Suzette Robichon
    96 p. - 6.00 €
    Octobre 2012
    « Je soussignée Rosalie-Marie, dite Rosa Bonheur, artiste peintre, saine de corps et d’esprit, exprime ici librement mes dernières volontés, ne devant rien à personne, et n’ayant pas la moindre dette, libre de ma volonté et de ce que seule j’ai gagné par mon travail, n’ayant jamais eu ni amants ni enfants. Je donne et lègue à Mademoiselle Anna-Elisabeth Klumpke, ma compagne et collègue peintre et mon amie, tout ce que je posséderai au jour de mon décès, l’instituant ma légataire universelle… (9 novembre 1898). »
  3. 128 p. - 6.50 €
    Décembre

    2013
    Rédigé par des militantes de l'association Osez le féminisme! ce livre militant affirme la position d'un groupe engagé dans la lutte contre le système prostitueur.
  4. 96 p. - 6.00 €
    Novembre 2015
    Sexisme, mot masculin, en usage (féministe) depuis le 18 novembre 1965, jour où Pauline Leet le forge pour nommer une réalité aussi vieille que le patriarcat.

hors collection

  1. 227 p. - 14.00 €
    Novembre 2010
    Livre unique dans la production de Monique Wittig, Le chantier littéraire a pour objet le travail même de l’écrivain, le processus de fabrication qui à partir du matériau brut des mots transforme le corps solide, opaque, du langage en œuvre conçue comme une machine de guerre.
  2. iXe
    5.00 €
    Décembre

    2011
    6 couleurs différentes, au recto un slogan féministe, au verso vos messages personnels à expédier par la Poste au tarif en vigueur, pas nécessairement sous enveloppe.
  3. sous la direction de : Paola Bacchetta, Jules Falquet
    186 p. - 13.00 €
    Juillet 2012
    Première traduction en français de plusieurs textes majeurs de la production féministe et queer des Latinas et des Chicanas états-uniennes.
  4. 58 p. - 15.00 €
    Mars 2014
    La photographe Laurence Prat rend hommage aux féministes publiées "sous iXe"
  5. 96 p. - 14.00 €
    Mai 2015
    Le premier numéro de la CSS se situe du côté obscur: dans les marges investies par des féminismes révélant et combattant les mécaniques raciales, coloniales et nationales des rapports de pouvoir.